Comment ma posture peut-elle avoir une influence sur mes performances d'apprentissage, de concentration et de résultats scolaires ?

Posture et développement

Le bébé suit  un schéma de développement sensori-moteur  déjà dans le ventre de sa mère. Il développe des réflexes que le système nerveux doit intégrer. Réflexe de succion, de préhension, de la marche, de Moro, etc. Les pédiatres en testent quelques uns à la naissance pour vérifier que le système nerveux de l'enfant répond aux sollicitations.

Ces réflexes seront exercés par l'enfant lorsque celui-ci redressera la tête, se tournera sur les côtés, attrapera des objets, rampera, etc.  jusqu'à l'acquisition de la marche.

Réflexes archaïques

Pochette bébé

Si les mouvements du petit ne sont pas intégrés par le système nerveux (pas de 4 pattes, pas de phase de rampement, par exemple), ils restent présents et perturbent l'enfant dans d'autres acquisitions. Ceci peut provoquer des problèmes de dyslexie, dyspraxie, etc. souvent accompagnés d'hypotonie musculaire générale, ou de tensions extrêmes, notamment dans les mollets ! Il n'est pas rare que des troubles articulaires soient aussi présents.

Il est possible de travailler l'intégration de ces réflexes par le système nerveux et d'ainsi permettre à l'enfant une pleine concentration sur de nouvelles compétences : lecture, écriture, calcul, etc.

La participation de l'enfant et de son entourage est nécessaire pour obtenir des résultats durables!